La Duchesse de Kuakua-Kinzau landa 3 est devenue une entrepreneuse

La Duchesse du village Kuakua-Kinzau landa3, dans la province du Kongo central, Maman MADO, n’a pas croisé les bras depuis qu’elle a suivi la formation sur la transformation des produits agricoles organisée par le projet de Renforcement de la résilience et de la capacité d’adaptation des femmes et des enfants au changement climatique, PANA-AFE, en mars 2017 à l’INERA Gimbi. Au retour de la formation, elle a réuni les femmes de l’Association Zola qu’elle dirige pour partager avec elles la connaissance qu’elle venait de recevoir. Elle avait entre autres appris à transformer le manioc en micro-cossettes et en farine panifiable pour la fabrication du pain, de la chikwangue et autres produits de pâtisserie.

« Nous avons appris une nouvelle technique pour obtenir de la farine de très bonne qualité et de couleur blanche qu’on utilise en cuisine pour la préparation du fufu, grâce à la formatrice que PANA nous avait envoyée, Maman Mamie, témoigne la Duchesse. Grâce à cette technique que nous appelons « vite fait », nous obtenons les micro-cossettes séchées et prêtes à être moulues endéans cinq jours, renchérit-elle.

Les femmes de l’Association Zola du village Kuakua ont pris la décision de mettre en pratique le savoir reçu afin de générer des revenus à l’Association et améliorer leur niveau de vie. Elles ont entrepris de transformer le manioc en micro-cossettes, de les moudre et d’empaqueter par kilo pour vendre dans la ville de Matadi. L’étiquette présente l’Association Zola ainsi que son partenaire, le projet PANA-AFE.

«Nous nous sommes entendues avec maman Mamie à qui nous envoyons notre farine de première qualité pour être vendue à Matadi. La vente dans le village ne nous rapporte pratiquement rien : on vend le kilo à 500 Francs congolais. Mais lorsque nous envoyons à Matadi, la même quantité est vendue à 1500 Francs congolais. Nous avons ainsi fait un grand pas dans notre Association, affirme la Duchesse Mado.

Maman Mado, Duchesse du village Kuakua-Kinzau landa3, Province du Kongo central

L’Association Zola s’est également lancée dans la pâtisserie en fabriquant des biscuits à base de farine panifiable de manioc. « Lors de la fabrication des biscuits, nous mélangeons à part égale la farine de blé avec la farine panifiable de manioc. Nous empaquetons et vendons à 1000 francs congolais un sachet contenant 4 biscuits», explique Maman MADO.

Ce n’est pas tout. L’Association que préside la Duchesse Mado s’est lancée dans la lutte contre la malnutrition infantile. Elle a mis au point une farine à base de soja, maïs et arachide dont elle vend le kilo à 4000 Francs congolais. « Nous avons nommé cette farine ‘1+2’ », révèle la Duchesse. « Nous grillons préalablement le maïs, le soja et les arachides avant de les moudre ; nous y mettons aussi un peu de sel pour donner plus de goût à notre produit », renchérit-elle. Notons que la mouture de ces intrants se fait facilement grâce au moulin que le projet PANA-AFE avait livré aux ménages bénéficiaires.

Dans le village Kuakua-même, la Duchesse prépare des beignets avec la farine panifiable et la chikwangue suivant la méthode apprise lors de la formation. Quand elle a l’occasion de se rendre dans les autres villages bénéficiaires du projet PANA-AFE pour des ateliers et autres rencontres, elle s’emmène avec ses produits à vendre. Les revenus de ces activités lui permettent de subvenir aux multiples  besoins de son ménage, essentiellement ceux liés à la scolarité des enfants. « A présent, je n’ai plus beaucoup de peine à scolariser mes enfants, malgré la conjoncture, avoue la Présidente de l’Association Zola. Quand il y a un souci, j’appelle Maman Mamie qui m’envoie l’argent aussitôt et je paie à l’école. C’est vraiment une joie pour nous », termine-t-elle.

Pour rappel, le Projet PANA-AFE a organisé une formation sur la transformation des produits agricoles au premier trimestre de l’année 2017 dans ses quatre zones d’intervention. Cette formation a été assurée par des Organisations Non Gouvernementales recrutées au niveau local et a été assurée en langue locale. Au Kongo central, c’est l’ONG Groupement du Peuple de Dieu, dirigée par Madame Mamie BASILA KULABUNA, ayant son siège social dans le village Kuakua, qui a assuré ladite formation. La Duchesse de Kuakua-Kinzau landa3 et son Association profitent de la proximité avec GROUPEDI pour lier la théorie apprise à la pratique et exposer les produits à vendre dans son point de vente situé dans la ville de Matadi.

PANA

Laisser un commentaire

*

*