Lutte contre l’érosion côtière : le go est donné !

Érosion côtière Territoire de Muanda/Province du Kongo Central
Érosion côtière
Territoire de Muanda/Province du Kongo Central

Le Ministère de l’Environnement et Développement Durable a lancé officiellement les activités du projet de Renforcement de la résilience des communautés de Muanda à l’érosion côtière en République Démocratique du Congo, dit projet PANA-Zone côtière. Cette activité s’est déroulée à Kinshasa, le vendredi 14 août 2015 en présence des autorités du gouvernement national, du gouvernement provincial du Kongo Central, des représentants du Bureau régional PNUD et du Bureau pays PNUD ainsi que des institutions publiques, privées et de la société civile.

PANA-Zone côtière est, en effet, un projet à base communautaire en lien avec l’exécution du Programme d’Action National pour l’Adaptation du pays aux changements climatiques dit PANA-RDC. Le PANA, mis en place depuis 2006, circonscrit les activités d’adaptation urgentes et immédiates à mener en réponse aux effets néfastes actuels et anticipés des changements climatiques, y compris des événements extrêmes. La protection de la zone côtière est l’une des 10 options prioritaires d’adaptation en République Démocratique du Congo.

Selon le rapport de la deuxième communication nationale sur le changement climatique établi en 2010, la zone côtière de la République Démocratique du Congo, avec une côte de 40 km, fait face à l’érosion côtière due à un effet combiné de la topographie, de la nature sableuse du sol et de la dynamique océanique, entre autre la hauteur et la direction de la houle, la hauteur des marées, la vitesse des courants, les tempêtes, etc.

Compte tenu de l’importance socio-économique significative de cette zone côtière, la mise en œuvre de ce projet a été jugée nécessaire en vue d’assurer la résilience socio-économique et le bien-être des communautés vulnérables en proie à l’érosion côtière. Son objectif est de renforcer la réponse locale aux risques d’érosion et d’inondation par l’utilisation et la promotion des technologies d’adaptation dans la zone côtière.

Ce projet bénéficie d’un financement du Fonds pour l’Environnement Mondial dans le cadre des pays les Moins Avancés et d’un cofinancement du Gouvernement de la République Démocratique du Congo et du Programme des Nations Unies pour le Développement.

Les fonds disponibles de ce projet s’élèvent à 5.755.000 USD et ses activités seront exécutées par le Ministère de l’Environnement et Développement Durable, par sa Direction de Développement Durable. Deux résultats sont attendus de la mise en œuvre de ce projet : la première consiste au renforcement de la capacité de gestion des risques climatiques des autorités de l’administration centrale et provinciale et de toutes les parties prenantes afin d’intégrer l’information climatique dans les politiques et dans la planification des investissements ; et la deuxième consiste à la mise en œuvre des mesures d’adaptation urgentes et immédiates en faveur des communautés côtières les plus vulnérables pour réduire les effets simultanés de plusieurs risques climatiques, tout en développant les capacités de prévision météorologique et de surveillance du climat, dont la mise en place d’un Système d’Alerte Précoce.

Au travers du financement de ce projet, le PNUD dit ne ménager aucun effort pour maintenir son appui à la République Démocratique du Congo et à sa population en vue d’améliorer la résilience communautaire, dans une approche qui intègre la réduction du risque de catastrophes naturelles.

Le projet PANA-Zone côtière sera mis en œuvre pendant 5 ans, de 2015 à 2020 dans la Province du Kongo Central, plus précisément dans le Territoire de Muanda, au niveau du littoral congolais. Pour le Ministre Provincial du Kongo Central en charge de l’Environnement présent à cette activité de lancement officiel, ce projet va concourir à l’intégration de la dimension changement climatique dans le plan de développement de la province afin de mobiliser davantage de ressources pour soutenir la lutte contre l’érosion côtière.

Equipe Pana

Laisser un commentaire

*

*