Marégraphe et Bouée météorologique déjà en marche sur la côte Atlantique

Installation de la Bouée météorologique sur la côte Atlantique de Muanda

La cité côtière de Muanda en République Démocratique du Congo est désormais connectée au Système satellitaire  de récolte des données météorologiques grâce à l’installation, sur la côte Atlantique, d’un marégraphe et d’une bouée météorologique.  Ces  équipements météorologiques, installés au mois de février 2019 par les experts de NORTEKMED, une société française, serviront au développement d’un Système d’Alerte Précoce à base communautaire afin de renforcer la réponse locale aux risques d’inondation.

En effet, le marégraphe est un instrument de mesure et d’enregistrement automatique de la hauteur de la marée selon une courbe continue.  Il est installé sur le fleuve, dans le port maritime de la Congolaise des Voies Maritimes, CVM. Son importance et sa finalité seront de prévenir les risques d’inondation. Il fonctionne de manière synchronisée avec la bouée et les données qu’il fournit sont envoyées dans le même serveur.

La bouée, quant à elle, est installée à la côte Atlantique, à 11 kilomètres de la CVM, à 7 kilomètres de la côte et à 8 mètres de profondeur. C’est un outil important dans la gestion des impacts et effets du changement climatique sur le milieu marin puisque équipé des systèmes permettant la mesure de paramètres météorologiques et océaniques,  principalement la pression atmosphérique, la vitesse et la direction du vent, l’humidité de l’air ainsi que la période, la hauteur et la direction des vagues puis la transmission de ces données à terre par satellite.

Les experts de NORTEKMED ont installé ces équipements météorologiques en présence des experts de la CVM, des Chefs coutumiers du Territoire de Muanda et de la presse locale ; ce qui a suscité un espoir de sécurité préventive par rapport aux catastrophes liées à la montée des eaux de l’océan Atlantique. Les usagers et les services compétents dont les experts de la CVM, Gestionnaire de la bouée, et de l’Agence Nationale de Météorologie et de Télédétection par Satellite (METTELSAT), Co-gestionnaire, ont bénéficié d’un renforcement de capacités sur les spécificités d’usage, l’entretien et les usages connexes à l’outil. Ce qui a permis aux utilisateurs de savoir comment les données collectées par la bouée permettraient d’éviter les catastrophes.

Les données fournies par le Système d’Alerte Précoce mise en place par le projet de renforcement de la résilience des communautés de Muanda à l’érosion côtière, PANA-Zone Côtière, serviront à plusieurs secteurs, notamment: (1) le secteur de la navigation en permettant aux pilotes qui font entrer de gros bateaux dans le fleuve de connaitre à temps réel la marée, la direction de vent et des vagues afin de corriger l’attitude du bateau en fonction du courant et du vent; (2) le secteur de la pêche car les pêcheurs auront à temps réel les données de vent et des vagues  qui leur serviront de décider d’aller ou pas en mer . Ceci réduira les cas d’accidents dus au manque d’information climatique et épargnera les vies des nombreux pêcheurs sur la côte Atlantique.

La bouée ALIZEE ainsi installée à l’estuaire de Banana, à l’embouchure du fleuve Congo, va servir le plus longtemps possible si l’on respecte les échéances d’entretien, soit une fois chaque année. De son côté, le projet continue avec les campagnes de sensibilisation afin de conscientiser toutes les parties prenantes à veiller sur la gestion efficiente de cette bouée qui du reste, est  une première en RD Congo.

PANA

Laisser un commentaire

*

*