Des sessions de formations sur la transformation des produits agricoles dans les sites d’intervention de PANA-AFE

Après avoir reçu différentes unités de transformation, les groupements de femmes des villages bénéficiaires du projet de renforcement de la résilience et de la capacité d’adaptation des femmes et des enfants au changement climatique dit projet PANA-AFE, localisés dans les provinces de la Lomami, du Haut-Katanga, du Kongo Central et du Kwilu ont été formés à la transformation et à la conservation de produits agricoles. Ces formations se sont déroulées du 03 au 05 février 2017 à Ngandajika (province de la Lomami), du 11 au 13 février 2017 à Lubumbashi (province du Haut-Katanga), du 03 au 05 mars 2017 à Kinzau Mvuete et Gimbi (province du Kongo Central) et du 13 au 15 mars 2017 à Nkatabusongo (province du Kwilu).

Cette formation a bénéficié à 160 personnes à raison de 40 par province, dont 85% de femmes. L’objectif est d’aider la femme à donner une valeur ajoutée aux produits agricoles afin d’augmenter son revenu et améliorer l’état nutritionnel du ménage dans ce contexte de changement climatique. Il a donc été question de doter la femme de plus de capacités d’auto-prise en charge pour subvenir aux besoins du ménage.

En effet, quelques mois plus tôt, le projet PANA-AFE a procédé à la distribution des unités de transformation, suivant le besoin émis, aux groupements féminins localisés dans ses zones d’intervention. Dans la Lomami où l’on trouve beaucoup de palmiers à huile et où la production de maïs plus que tout autre culture est développée, les communautés ont plus sollicité des égraineuses de maïs, des moulins mixtes (maïs-manioc-soja) et des presses à huile de la part du projet. Il était donc question,au cours de la session de formation, de leur apprendre à donner une valeur ajoutée à ces principaux produits.

La formation assurée dans le Territoire de Ngandajika par Madame Astrid SOMUE, Coordonnatrice de l’ONG PROFEM1, a connu la participation des représentants de chaque groupement féminin venant des villages Kaniaka, Lwanga, Manda central, Mpiana Basangana, Mpunga et Muyembi, des ONG d’encadrement et des représentants des Institutions partenaires. Cette formation a porté spécialement sur la transformation de l’huile de palme, du maïs, du manioc, du soja, de l’arachide et même du poisson. Aussi, les participants ont-ils appris la fabrication du savon, des biscuits à base de maïs, des micro cossettes et ses dérivés, du lait à base de soja, des poissons salés, etc. Télécharger l’article ici.

                                                                                                                                                                              PANA

Laisser un commentaire

*

*